Conseils pour vos pneus

Contrôlez l’usure des pneus

Vous pouvez facilement vérifier vous-même si votre pneu doit être remplacé. Procédez comme suit tous les trois mois :

  • contrôlez la profondeur des rainures. Elle est inférieure à 1,6 mm ? Remplacez vos pneus au plus vite ! La plupart des pneus présentent aujourd’hui des témoins d’usure en caoutchouc de 1,6 mm. De quoi vous simplifier la vie ! Si la profondeur minimum légale des rainures est de 1,6 mm, l’IBSR recommande néanmoins de remplacer les pneus lorsqu’elle n’atteint plus que 3 mm ;

  • vérifiez la présence éventuelle de fissures.

 

Contrôlez la pression des pneus

Un pneu insuffisamment gonflé entraîne une hausse de la consommation de carburant et des émissions de CO2 ainsi qu’une lourdeur dans la direction. Il augmente, en outre, le risque de crevaison.

La pression idéale est généralement mentionnée à l’intérieur de la portière. Si ce n’est pas le cas, référez-vous au manuel du véhicule. La pression idéale se situe souvent entre 2 et 2,5 bars.

Un manomètre permet de contrôler facilement la pression des pneus. Bon nombre de magasins de bricolage en vendent. Encore plus simple ? Rendez-vous dans une station-service où vous pourrez vérifier la pression de vos pneus et l’adapter le cas échéant.

Dans les deux cas, contrôlez toujours la pression des pneus à froid et respectez les recommandations du fabricant. Tout pneu se dégonfle lentement sous l’effet de divers facteurs. 8 Belges sur 10 ne contrôlent pas suffisamment1 la pression de leurs pneus alors qu’il est recommandé de le faire tous les mois.

Entreposez correctement vos pneus hiver ou de rechange

Les pneus montés sur jante doivent être entreposés horizontalement. Vous trouverez des systèmes de rangement ad hoc dans les magasins spécialisés. Les pneus sans jante se rangent verticalement. La pièce où vous entreposez vos pneus ne doit être ni trop humide, ni trop chaude. Le garage convient tout à fait, sauf si la machine à laver et le sèche-linge s’y trouvent aussi. Mieux vaut ne pas laisser vos pneus trop longtemps « à l’arrêt ». Si vous avez des pneus été et hiver, changez-les chaque saison.

Outre vos pneus, adaptez votre conduite !

La résistance au roulement détermine 20 % de la consommation de carburant. Les 80 % restants dépendent notamment de votre style de conduite, du poids du véhicule, de la pression des pneus, du type de moteur et de votre vitesse. Plus vous adoptez une conduite sportive, plus vous consommez. Privilégiez donc une conduite écologique : vous économiserez jusqu’à 5 % de carburant en ville et jusqu’à 25 % en dehors2.

Votre style de conduite a aussi un impact considérable sur votre sécurité : même si vous avez un pneu de classe A en termes de distance de freinage sur sol mouillé, modérez votre vitesse par temps de pluie et maintenez une distance suffisante avec le véhicule qui vous précède.

Sachez enfin que votre style de conduite influence les nuisances sonores pour les riverains : plus votre conduite est sportive, plus votre véhicule fait du bruit, tant au niveau du moteur qu’au niveau des pneus.

1. Étude réalisée par l’IBSR en septembre 2014 pour le compte de Recytyre
2. http://www.lne.be/campagnes/ikbenrob/ik-ben-rob/vraag-en-antwoord/vragen-en-antwoorden/

Twitter - Facebook